top of page
  • Photo du rédacteurADSM

Qui était Charles Mutin ?

Dernière mise à jour : 5 avr.

Facteur d'orgue successeur du renommé Aristide Cavaillé-Coll, l'église Saint-Martin de L'Aigle lui doit la création de son Grand Orgue.



Né en 1861 dans le Jura, Charles Mutin resta au petit séminaire de Meaux jusqu'à l'âge de 14 ans avant d'entrer comme apprenti chez le facteur d’orgue Aristide Cavaillé-Coll. Joseph Koenig, l'un des harmonistes de la maison, se chargea de sa formation. Ainsi, le premier orgue sur lequel Charles Mutin travailla fut celui de l'Abbaye aux Hommes de Caen.


Marié plus tard à Eugénie Crespin originaire de Falaise, il s'installa à Caen où il créa son premier atelier de facteur d'orgue. Il reprit l'entreprise Cavaillé-Coll en 1898 alors que celle-ci était dans une situation financière très délicate. Il perpétua le savoir-faire et la tradition de la maison jusqu'en 1923.


Son premier grand succès fut la présentation à l'exposition universelle de 1900 du grand orgue qui se trouve aujourd'hui dans la grande salle du conservatoire Tchaïkovski de Moscou. Débuté par Aristide Cavaillé-Coll, c’est Charles Mutin qui en assura la finalisation et son installation.


Pendant sa carrière, Charles Mutin construisit plus de 300 orgues pour des édifices religieux comme pour les salons de riches particuliers. Il réalisa également plus de 250 réparations.


Il revendit la manufacture Cavaillé-Coll en 1924 à Auguste Convers, l'année suivant la livraison du grand orgue de l'église Saint-Martin qui fut l'une ces dernières réalisations.




294 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page